Accueil

 

Les Soeurs Trinitaires de Mahasoa:

La congrégation des Soeurs Trinitaires de Rome a été fondée par Teresa Cucchiari en 1762 en Italie. Les Soeurs se sont installées à Madagascar en 1962. Le charisme de celles-ci est de consacrer leur vie à rendre gloire à la très Sainte Trinité et étendre son AMOUR dans le monde entier. Leur devise est: « éduquer pour libérer ».

h

 

 

 

Mahasoa est un petit village qui se trouve en pleine brousse à 25km de piste de Ihosy, une petite ville au milieu des terres au sud de Madagascar.

Pour rejoindre Ihosy depuis Antananarivo, il faut faire une journée de voyage de 10heures et 600kilomètres de routes goudronnées. Pour arriver à la mission, il y a une heure de route en voiture par une piste mais les conditions de circulation sont variables selon la saison.

Le climat ici est tropical sud. Il pleut seulement 3mois par an.

Le village de Mahasoa est très pauvre et la majorité des familles vivent dans des maisons en terre avec un toit de paille. L’activité principale est l’agriculture, un peu de pèche en fleuve et d’élevage de Zébu. Ils survivent grace à ces activités. Dans le village, il n’y pas d’éléctricité, ni de système hydrique et on ne peut pas boire l’eau. La population se lavent à la rivière, ils y font la vaisselle et ramène cette eau chez eux pour préparer la nourriture.

Mahasoa è un piccolo villaggio che si trova in piena « campagna », a 25 km di pista sterrata a nord di
Ihosy, una cittadina del centro sud del Madagascar.
Per raggiungere Ihosy dalla capitale, Antananarivo, ci vuole un’intera giornata di viaggio, circa 10
ore per 600km di strada asfaltata. Bisogna aggiungere poi un’ora abbondante di fuori strada per
arrivare alla missione. Le condizioni della pista sono molto variabili a seconda della stagione.
Il villaggio di Mahasoa è molto povero e la maggior parte delle famiglie vivono in case di terra con
tetti di paglia. L’attività principale è l’agricoltura (riso e manioca), segue la pesca nel fiume e
l’allevamento. È tutto basato su un’economia primordiale di sussistenza.
Non c’è energia elettrica nè acqua potabile. La gente si reca al fiume per lavarsi, fare il bucato e
prendere l’acqua da bere e cucinare.

j

 

 

Les projets à venir qui ne peuvent aboutir sans votre aide financière:

  • Nous voudrions équiper notre dispensaire d’une maternité ainsi que d’un laboratoire. Nous ne disposons que d’une salle de soins, c’est là que nos soeurs infirmières pratiquent les accouchements, mais les conditions ne sont pas optimales et une maternité serait bien plus appropriée. Pour améliorer la qualité des diagnostics établis par les soeurs infirmières, il est impératif de s’équiper d’un laboratoire car le plus proche est trés loin et nécessite à pied de nombreuses heures voir jours de marche pour les malades.
  • Au sein du préventorium, nous aimerions mettre à disposition des enfants, des jeux de plein air tel que balançoire ainsi qu’une piscine pour qu’ils puissent bénéficier de rééducation dans l’eau, moins douloureux et trés efficace.
  • Nous souhaiterions nous autonomiser quant à l’agriculture car le climat étant très difficile ici, il arrive que les récoltes soient mauvaises. Généralement, tous les 3 ou 4 ans nous sommes touchés par la sécheresse où il ne pleut environ que 3 jours par an. Une année, nous avons été touchés par la grêle, ce qui a détruit toutes les plantations. Une étude de terrain pour la construction d’un bassin d’eau pour approvisionner les rizières seraient trés aidant pour nous, car pendant la saison sèche nous aurions la possibilité de retenir l’eau et d’arroser nos cultures. Nous pourrions y mettre des animaux tels que les canards, les cochons, les poissons, etc.. et ainsi subvenir plus amplement aux besoins alimentaires de notre communauté, des enfants du préventorium et de la cantine scolaire.
  • L’annexe nécessite une extension car les enfants sont de plus en plus nombreux et la classe est devenu trop petite pour tous les élèves. Nous avons débuté l’enseignement à l’annexe cette année, nous avions en début de cursus 32 élèves, nous prévoyions d’en acceuillir au moins le double l’année prochaine.
  • La reconstruction d’une route est prévue entre Mahasoa et Manamby car la précédente que nous avions réalisé en une année en 2011 a été détruite par un cyclone début 2012.
  • Des dons concernant l’entretien du préventorium ainsi que du reste de la mission seraient les bienvenues.
  • Beaucoup de choses restent à faire pour aider les populations autochtones.

Contact:

Si vous êtes interessés par notre mission, que cela vous touche et que vous vous sentez concernés et aimeriez nous aider dans la réalisation de nos projets, vous pouvez prendre contact avec la soeur supérieure des Soeurs Trinitaires: Soeur Berthine:

razafindranaly@mouv.mg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s